Il y’a quelques années,,c’est dans les films de science-fiction qu’on entendait parler d’intelligence artificielle. Aujourd’hui, elle est bien plus présente qu’on ne l’aurait cru, et continue de s’incruster dans notre quotidien. L’intelligence artificielle s’intègre bien dans tous les secteurs d’activité à savoir la médecine, l’éducation, les Transports, les énergies, les finances, la logistique, etc. Mais qu’est-ce que l’intelligence artificielle? Pourquoi s’en servir dans la vie quotidienne?

Définition et importance de l’IA

L’IA, ou encore intelligence artificielle est une ensemble d’algorithmes qui donne la possibilités à la machine de prendre des décisions en tenant compte des données enregistrées sur une situation précise. La machine est un simulateur d’intelligence qui analyse les situations de sortes à proposer une solution adéquate. La machine ne saurait être une aide à l’homme si celui-ci de lui fournit pas les informations nécessaires face à un problème. C’est donc à partir d’un apprentissage perceptuel, du raisonnement critique et l’organisation de la mémoire, que les ordinateurs et leur coté intelligent entendent bien imiter au mieux le comportement humains.

Quelque soit le domaine dans lequel on l’intègre, l’intelligence artificielle, bien qu’ayant tendance vouloir remplacer l’homme, est d’une certaine manière très utile. Elle est utilisée pour aider dans la prise des décisions comme cela a été dit précédemment. En se servant les infos préenregistrées, l’IA procède à un croisement des données qu’elle possède, les analyse et propose une solution.

L’intelligence artificielle permet de traiter une très grande quantité de données en peu de temps. En faisant usage de l’IA, les humains peuvent désormais détecter des patterns, ainsi que certains modèles presqu’impossible à trouver pas les hommes. Avec les Chatpots, l’intelligence artificielle est capable de converser avec l’homme en utilisant le même langage que l’homme.

Depuis 2018, l’intelligence a largement dépasser l’humain lors du test de lecture et de compréhension à Stanford. Ce qui va davantage faciliter les échanges entre l’homme et la machine.